Obligatoire pour obtenir l’attestation RT 2012 notamment, le test d’infiltrométrie est effectué pour valider l’étanchéité à l’air des maisons individuelles. Il s’agit de mesurer le coefficient de perméabilité de la maison par la création d’une pression ou d’une dépression d’air. Un enjeu qui concerne directement isOlat FRANCE et son activité d’isolation thermique par projection de mousse de polyuréthane.

À quoi sert le test d'infiltrométrie pour une maison individuelle ?

Le test d'infiltrométrie a pour but de détecter les fuites d'air sur l'ensemble du bâtiment, une maison individuelle par exemple. Combler les fuites d'air a un impact sur le confort des occupants ainsi que sur le montant des dépenses énergétiques. "La réglementation thermique 2012 impose la réalisation du test d'infiltrométrie pour l'obtention de l'attestation de conformité RT2012" complète Thomas Schmitt, dirigeant de la société Valence Thermographie. "C'est pourquoi les tests d'étanchéité à l'air doivent être réalisés par des entreprises certifiées Qualibat, comme c'est le cas pour Valence Thermographie". L'intervention des corps de métiers ayant participé au chantier est ainsi contrôlée pour ce qui concerne la perméabilité à l'air. Dont isOlat FRANCE* pour l'isolation thermique des murs et des sols grâce à Isolat BMS, mousse de polyuréthane projeté qui supprime les ponts thermiques tout en réalisant l'étanchéité à l'air.

Quand réaliser le test d'infiltrométrie d'une maison individuelle ?

Lors de la phase de réception des travaux. Une fois le projet de construction ou de rénovation achevé, le test d'infiltrométrie valide que la maison individuelle respecte les normes réglementaires de perméabilité à l'air.

Les étapes de la réalisation d'un test d'infiltrométrie

La préparation du test d'infiltrométrie est une étape essentielle pour son bon déroulement. Thomas Schmitt explique : "l'opérateur choisit une porte ou un ouvrant donnant sur l'extérieur pour installer la "porte soufflante", en réalité un cadre en aluminium fixé par des vérins et comportant un ventilateur. Toutes les entrées d'air prévues dans l'étude thermique sont obturées".

Vient ensuite le test d'infiltrométrie à proprement parler. L'opérateur utilise le ventilateur pour créer une surpression (par entrée d'air) ou une dépression (par extraction de l'air contenu dans la maison individuelle). Il mesure les débits de fuite en augmentant la surpression ou dépression par palier jusqu'à atteindre 50 Pascals, maximum équivalant à un vent de 32 km/h environ.

Les résultats sont réunis dans une représentation graphique qui indique clairement si la maison individuelle répond aux attentes en matière de perméabilité à l'air. Si les mesures reliées des débits de fuite forment une droite parfaite, comme pour l'exemple ci-dessous, le test d'infiltrométrie est conforme à la norme, reste à vérifier le débit d'air par rapport à l'étude thermique.

test d'infiltrométrie maison - Mesure des débits de fuite

Si le test d'infiltrométrie n'est pas concluant, la recherche des fuites d'air s'effectue par l'une ou plusieurs des méthodes de détection suivantes :

  • Manuelle : ressentir les courants d'air en passant la main. "Cela nécessite beaucoup d'expérience pour obtenir un résultat efficace" assure Thomas Schmitt de Valence Thermographie
  • Par caméra machine à fumée : identifier de façon incontestable chaque fuite d'air de la maison individuelle
  • Détection par caméra thermique : obtenir un thermogramme révélant les fuites d'air (voir exemples ci-dessous)

test d'infiltrométrie - caméra thermique

Expertise et échanges

Les principaux points sensibles concernent les liaisons façades et planchers, les équipements électriques et les ouvertures traversant les parois (trappes, etc.). Thomas Schmitt : "le grand avantage du test d'infiltrométrie est qu'il prouve son efficacité immédiatement. Nous échangeons avec le maître d'ouvrage pour qu'il fasse réaliser les ajustements nécessaires pour assurer une perméabilité satisfaisante de la maison individuelle. Une fois que tout est conforme aux exigences réglementaires, nous calculons l'indicateur de perméabilité à l'air de la maison individuelle, appelé Q4Pa-surf. Il ne doit pas dépasser 0,6 m3/heure par mètre carré".

Test d'infiltrométrie - Rapport de conformité

Le test d'infiltrométrie d'une maison individuelle se termine par la remise d'un rapport pour l'attestation de conformité à la RT 2012, obligatoire pour la déclaration de fin de travaux en mairie. "Pouvoir délivrer cette attestation nécessite une certification Qualibat pour l'entreprise qui réalise le test d'infiltrométrie", précise T. Schmitt.

Bien que le test d'infiltrométrie en lui-même ne dure qu'une petite demi-heure en moyenne pour une maison individuelle, le temps total de mobilisation est de l'ordre de 2 à 3 heures environ. Cela comprend les phases de préparation, de test et de mesure sur place, sans compter les éventuelles corrections à apporter pour obstruer les fuites d'air identifiées. Thomas Schmitt conclut : "dire que des entrées d'air sont synonymes d'une "maison qui respire" est un contre-sens. Maîtriser les flux d'air d'une maison individuelle, pièce par pièce, grâce au test d'infiltrométrie est un bienfait pour le confort des occupants, pour leur porte-monnaie et pour l'environnement !".

* isOlat FRANCE est une société du groupe ICYNENE LAPOLLA