Calme et silence sont parfois rares dans un environnement urbain. Même dans une maison ou un appartement aux portes et fenêtres fermées, il est fréquent d’entendre les bruits de la rue, des voisins ou de l’ascenseur. Comme l’isolation thermique, une isolation acoustique performante améliore le confort de vie.

Isolation acoustique et isolation phonique

Confort acoustique, un enjeu de l'isolation des bâtiments

Les performances des isolants sont encadrées par des référentiels professionnels et des textes législatifs et réglementaires des pouvoirs publics. Concernant l'isolation acoustique, la réglementation en cours date de 1999. Les principales exigences de résultat ont été fixées par un arrêté du 28 octobre 1994 relatif aux caractéristiques acoustiques des bâtiments d'habitation. Les performances à atteindre sont exprimées en décibels. Elles sont mesurées in situ, une fois le projet de construction ou rénovation achevé.

Plusieurs décrets ont depuis corrigé et renforcé le dispositif réglementaire et les processus de contrôle. Entre logements individuels ou collectifs, locaux professionnels et publics, les exigences ne sont pas les mêmes. Et les attentes non plus.

Une mauvaise isolation acoustique n'est pas une fatalité

Les méthodes de construction et les matériaux employés ont beaucoup changé depuis quelques décennies. Parmi les progressions souhaitées figure depuis toujours le confort acoustique des habitants. Qui n'a jamais entendu par exemple parler l'occupant de la chambre d'hôtel voisine comme s'il était dans la pièce ?

Les désagréments causés par une mauvaise isolation acoustique vont du peu gênant au très gênant et même insupportable. Il suffit effectivement de penser à ceux qui habitent sur un couloir aérien pour ne pas dire à proximité d'un aéroport. Vivre une situation où le confort acoustique n'est pas satisfaisant a un impact réel sur la santé : perturbation du sommeil, stress, angoisses, affaiblissement favorisant certaines maladies... Un constat qui est valable dans un cadre professionnel également.

Pour remédier à de telles situations, l'amélioration de l'isolation acoustique est une priorité. Entre ressenti des occupants et exigences réglementaires, le réseau ICYNENE propose une solution idéale pour satisfaire tous les besoins.

Mousse expansée ICYNENE pour améliorer le confort acoustique des bâtiments

La mesure des performances acoustiques d'une paroi s'effectue de façon globale. L'isolant n'en est donc qu'une composante. En plus des bénéfices pour l'isolation thermique, la mousse polyuréthane ICYNENE assure très bien son rôle pour isoler un bâtiment des bruits extérieurs ou intérieurs.

Les capacités des mousses expansées ICYNENE s'expriment sur plusieurs supports. Cela permet à notre réseau de répondre à différentes problématiques d'isolation acoustique.

  1. Isoler entre deux pièces. Les professionnels ICYNENE appliquent la mousse isolante sur les murs, idéalement dans toutes les pièces concernées, pour favoriser une bonne isolation acoustique.
  2. Isoler entre deux niveaux. Il est possible d'isoler en sous-face de plancher, donc "au plafond", grâce au procédé d'isolation en mousse polyuréthane. L'isolant projeté adhère parfaitement au support, supprimant ainsi par expansion les ponts thermiques et les ponts phoniques.

Mousse ICYNENE pour l'isolation phonique et acoustique

L'isolation phonique concerne les voix humaines (voire les bruits domestiques) alors que l'isolation acoustique est plus large. Elle englobe les bruits extérieurs (trafic routier ou aérien notamment), les bruits intérieurs (conversation, TV...), les bruits industriels, etc. Pour comprendre la distinction, il faut savoir que les sons que nous produisons en parlant sont émis sur des fréquences particulières.

Avec les mousses ICYNENE, pas besoin de choisir. Notre gamme de produits isolants possède en effet des références qui atténuent largement les bruits de voix et les sons d'origines diverses.