Initialement prévue pour le 30 septembre, la fin des travaux est repoussée au 31 décembre 2021 pour bénéficier du coup de pouce Isolation. Une décision logique pour répondre aux problèmes d’approvisionnement de la filière.

C'est une bonne nouvelle qui était attendue. L'État a officialisé la prolongation du délai d'achèvement des travaux pour profiter de l'aide financière "Coup de pouce Isolation". La surprise vient de la date puisque le 30 novembre était annoncé. Les travaux doivent finalement être terminés pour le 31 décembre 2021.

Coup de pouce isolation, le sursis...

Prolonger le délai de fin des travaux est une mesure de bon sens. L'arrêté paru au Journal officiel il y a quelques jours est toutefois un soulagement pour tout le monde. Les maîtres d'ouvrage et les maîtres d'œuvre se battent en effet depuis plusieurs mois pour assurer l'avancement de leurs chantiers. ICYNENE LAPOLLA FRANCE vous avait d'ailleurs alerté sur les problèmes d'approvisionnement à cause de la pénurie de matières premières.

Notre réseau a réussi grâce à l'implication de ses équipes à mener à bien ses projets. La situation revient peu à peu à la normale même si l'actualité des marchés de l'énergie inquiète. La reprise de l'activité économique et la forte demande en ressources de la part de l'Asie notamment sont des événements dont l'impact peut toucher beaucoup de domaines.

Pour l'instant, il faut se réjouir du délai accordé au coup de pouce Isolation. Il reste donc quelques semaines pour finaliser les chantiers en cours d'isolation des planchers et des combles concernés par le dispositif.

...avant la réduction

Incitation phare des pouvoirs publics pour favoriser les travaux de rénovation énergétique, le coup de pouce Isolation a pourtant mauvaise presse. En cause, ses largesses qui ont provoqué l'apparition des offres "Isolation à 1€". Vertueux sur le principe, le geste commercial du 1€ a en réalité souvent dévié vers de mauvaises pratiques. Attirés par l'effet d'aubaine, de nombreux "professionnels", si l'on peut dire, ont réalisé des chantiers à tour de bras en privilégiant le volume sur la qualité.

Résultat, de clients mécontents mal isolés. Et qui ont dû remettre la main à la poche pour faire rattraper par des entreprises sérieuses les travaux bâclés avec bien souvent des produits ne répondant pas aux caractéristiques nécessaires et attendues pour bien isoler le logement.

L'État a ainsi pris le parti de modifier son dispositif de financement. Des aides comme MaPrimeRénov' ont étendu leur champ d'application. Surtout, le total des subventions a été plafonné et certaines mesures ont vu leur montant réduit. Ce sera le cas en 2022 pour le coup de pouce Isolation.